Crypto-bolchevisme

Comme le dit Barruel, « les disciples de Voltaire et de Jean-Jacques avaient préparé dans les loges le règne de cette égalité et de cette liberté dont les derniers mystères devenaient par Weishaupt ceux de l’impiété et de l’anarchie la plus absolue. »
« L’égalité et la liberté, disait celui-ci, sont les droits essentiels que l’homme, dans sa perfection originaire et primitive, reçoit de la nature ; la première atteinte à cette égalité fut portée par la propriété ; la première atteinte à la liberté fut portée par les sociétés politiques ou les gouvernements ; les seuls appuis de la propriété et des gouvernements sont les lois religieuses et civiles : donc, pour rétablir l’homme dans ses droits primitifs d’égalité et de liberté, il faut commencer par détruire toute religion, toute société civile et finir par l’abolition de toute propriété. »
Henri Delassus – La conjuration anti-chrétienne (1910) – p. 169
Publicités
Cet article a été publié dans Franc-maçonnerie, Mgr Delassus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.