Liberté de la presse

Nous avons été également surpris et affligé de l’article 23 de la Charte de 1814, qui accorde la liberté de la presse ; c’est un grand péril, la perte certaine des moeurs et de la foi : si l’on pouvait en douter, l’expérience des temps passés la démontrerait ; car c’est par ce moyen-là surtout, c’est certain, que l’on a perverti d’abord les moeurs des peuples, ensuite corrompu et détruit leur foi, et enfin excité les séditions, les troubles et les révolutions.
Parmi la grande corruption qui règne, ces mêmes maux seraient à craindre, si l’on accordait à chacun ce qu’à Dieu ne plaise, la faculté d’imprimer ce qu’il lui plaît.
Sa Sainteté le Pape Pie VII – Lettre à l’évêque de Troyes (1814)
Publicités
Cet article a été publié dans Doctrine, Libéralisme, Papes, Pie VII. Ajoutez ce permalien à vos favoris.