République ouverte, République fermée

Rien de plus vrai que le mot de Mgr Grouthe-Soulard : « Nous ne sommes pas en République, mais en Franc-Maçonnerie » ; ou celui de M. Gadaud, alors ministre des travaux publics : « La Franc-Maçonnerie, c’est la République fermée ; la République, c’est la Franc-Maçonnerie ouverte » ; ou celui de M. Massé : « Le jour où la République sera vraiment la Franc-Maçonnerie à découvert, de même que depuis longtemps déjà la Franc-Maçonnerie n’est autre chose que la République à couvert… »
Convent général – Séance du 29 septembre 1903, cité par Henri Delassus – La conjuration anti-chrétienne (1910) – p. 290
La volonté de la Franc-Maçonnerie, nul ne l’ignore plus, c’est de détruire le catholicisme en France. Elle n’aura ni cesse ni répit qu’elle ne l’ait jeté bas. Tous ses ressorts sont uniquement tendus vers ce but.
Journal de Genève (1906)
Publicités
Cet article a été publié dans Franc-maçonnerie, Mgr Delassus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.