Civilisation d’esclaves

S’il y a jamais eu une civilisation d’esclaves dans les grandes largeurs, c’est bien la civilisation moderne.
Aucune culture traditionnelle n’a vu d’aussi grandes masses condamnées à un travail aveugle, automatique et sans âme : esclavage qui n’a même pas pour contrepartie la haute stature et la réalité tangible de figures de seigneurs et de dominateurs, mais est imposé de façon anodine à travers la tyrannie du facteur économique et des structures d’une société plus ou moins collectivisée.
Julius Evola – Révolte contre le monde moderne (1934)
Advertisements
Cet article a été publié dans Esclavage, Julius Evola. Ajoutez ce permalien à vos favoris.