Antéchrist

Il arrivera ce qui arrive toujours aux grandes époques de l’histoire, un homme viendra qui personnifiera tous ces principes. Néron, Constantin, Charlemagne, Saint-Louis, Henri VIII, Napoléon sont les preuves immortelles de cette loi sociale. Doué d’une grande puissance d’assimilation, il sera d’autant plus fort,- d’autant plus pervers que les éléments de force et de mal seront plus énergiques.
Or, comme nous l’avons vu, la corruption et l’orgueil auront atteint leurs dernières limites ; l’homme qui les résumera, sera donc le plus épouvantable tyran que l’imagination puisse concevoir. Fort d’une immense science expérimentale de la nature, il fera des choses étonnantes qui séduiront l’intelligence; fort d’une immense richesse, il triomphera sans peine des résistances du cœur ; fort d’un immense pouvoir matériel, il inclinera les fronts dans la poussière ; fort d’une immense malice, il brisera comme le ver ceux qu’il n’aura pu corrompre ; il sera le plus grand ennemi de l’homme et de Dieu qu’on ait jamais vu; car il sera la personnification du mal élevé à sa plus haute puissance.
Cet homme que la raison prévoit, la foi l’annonce sous ces différents traits, et la langue chrétienne le caractérise d’un seul mot : Antéchrist. Ce mot-là dit tout.
Mgr Gaume – Où allons-nous ? (1844)
Publicités
Cet article a été publié dans Apocalypse, Doctrine, Mgr Gaume, Prophéties. Ajoutez ce permalien à vos favoris.