Les particularités du monde actuel

Les doctrines de mort ont porté leurs fruits : le monde actuel se livre à des habitudes qui achèvent de ruiner ses forces. Les deux parties nobles de son âme sont atteintes ; le cœur est gangrené, l’intelligence pervertie. De là, le caractère nouveau du mal, à notre époque.
Dans tous les temps il y eut des erreurs ; mais l’apologie de l’erreur, par des hommes qui se disent chrétiens ; mais la reconnaissance légale des droits de l’erreur au sein des nations catholiques ; mais la glorification de la plus monstrueuse de toutes les erreurs, le rationalisme : voilà ce qu’on ne trouve, depuis l’Evangile, que dans les siècles postérieurs à la Réforme.
De même, dans tous les temps, il y eut des crimes ; mais le crime sans remords, l’injustice sans restitution, le scandale sans expiation ; mais la théorie du crime, mais l’apologie du crime, mais l’orgueil du crime : voilà encore ce qu’on ne trouve que dans le monde actuel.
Enfin, dans tous les temps, il y eut des révoltes contre Dieu, contre l’Eglise, contre les puissances ; mais la négation systématique de l’autorité de Dieu, de l’Eglise et des rois ; mais la théorie de la révolte, mais l’apologie de la révolte, mais l’orgueil de la révolte, mais la consécration légale du principe même de toute révolte : voilà ce qu’on ne trouve que dans le monde actuel ; voilà le caractère propre de sa perversité.
Mgr Gaume – Où allons-nous ? (1844)
Advertisements
Cet article a été publié dans Mgr Gaume, Prophéties. Ajoutez ce permalien à vos favoris.