L’âme de la France

Le Français a besoin de la religion plus que tout autre homme ; s’il en manque, il n’est pas seulement affaibli, il est mutilé. Voyez son histoire. Au gouvernement des druides, qui pouvaient tout, a succédé celui des Evêques qui furent constamment, mais bien plus dans l’antiquité que de nos jours, les conseillers du roi en tous ses conseils. Les Evêques, c’est Gibbon qui l’observe, ont fait le royaume de France : rien n’est plus vrai.
Les Evêques ont construit cette monarchie, comme les abeilles construisent une ruche. Les conciles, dans les premiers siècles de la monarchie, étaient de véritables conseils nationaux. Les druides chrétiens, si je puis m’exprimer ainsi, y jouaient le premier rôle. Les formes avaient changé, mais toujours on retrouve la même nation. Le sang teuton qui s’y mêla par la conquête, assez pour donner un nom à la France, disparut presque entièrement à la bataille de Fontenai, et ne laissa que des Gaulois.
Joseph de Maistre – Du Pape (1819)
Cet article a été publié dans Joseph de Maistre, Prophéties. Ajoutez ce permalien à vos favoris.