Les lois du hasard ?

Ne serait-ce pas une folie de croire que le hasard aveugle, dénué d’ordre et de raison, ait pu ordonner avec autant de science et de stabilité les choses de l’Univers ? que le hasard ait décrit au soleil le cours qu’il accomplit invariablement tous les ans, et tous les jours ? que le hasard ait réglé la génération des hommes et des brutes, et qu’il ait commandé qu’ils ne se reproduisaient toujours que selon leur espèce ? pourrons-nous croire que les arbres, en portant constamment les mêmes fruits et dans les mêmes saisons, obéissent aux lois du hasard ?
Cicéron plaisante ceux qui prétendent que le monde est composé par la combinaison fortuite des atomes. Si le concours fortuit des atomes a pu former le monde, pourquoi ne fait-il pas un portique, un temple, une maison, une ville, qui sont beaucoup plus faciles ?
Et le même païen, en parlant de l’ordre admirable qui préside au mouvement des planètes, s’exprime ainsi : Que peut-il y avoir de plus évident, lorsque nous contemplons les cieux, que l’existence d’une divinité douée d’une sagesse excellente qui dirige toutes ces merveilles ?
Saint Alphonse de Liguori (1696 – 1787) – Dissertation contre les erreurs des incrédules
Publicités
Cet article a été publié dans Athéisme, Saint Alphonse de Liguori, Saints, Saints docteurs du IIème millénaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.