Bernés par les esclaves de la corruption

Nos Prédécesseurs [sur la chaire de Pierre] ont constamment opposé la fermeté Apostolique aux machinations criminelles d’hommes iniques, qui projettent l’écume de leurs désordres comme les vagues d’une mer en furie et promettent la liberté, eux, les esclaves de la corruption :
–          ébranler les fondements de la religion catholique et de la société civile par leurs fausses opinions et les plus pernicieux écrits,
–          faire disparaître toute trace de vertu et de justice,
–          corrompre les âmes et les esprits,
–          détourner des justes principes de la morale ceux qui ne sont pas sur leurs gardes, en particulier la jeunesse inexpérimentée,
–          la dépraver pitoyablement,
–          l’entraîner dans les pièges de l’erreur,
–          et enfin l’arracher du sein de l’Église catholique,
voilà le sens de tous leurs efforts.
 Pape Pie IX – Encyclique Quanta Cura (1864)
Advertisements
Cet article a été publié dans Franc-maçonnerie, Libéralisme, Papes, Pie IX. Ajoutez ce permalien à vos favoris.