Martin Luther, authentique cinglé

4102965452_65839bbfa3
Guerres de religions au XVIè siècle : un protestant fanatique éventre un malheureux catholique. Mais c’est pas si grave, il ira quand même au Paradis puisqu’il a « foi en Jésus-Christ », comme lui a appris Luther, son gourou venu tout droit de l’enfer ! Illustration de Richard Verstegen vers 1600.
Sois pécheur et pèche fortement, mais confie-toi et réjouis-toi plus fortement encore dans le Christ.
Tant que nous serons ici-bas, il faut que le péché existe.
Il nous suffit d’avoir reconnu l’Agneau qui porte les péchés du Monde ; alors le péché ne pourra nous détacher de lui, forniquerions-nous mille fois par jour.

Martin Luther – Lettre à Philipp Mélanchton – 1521

Advertisements
Cet article a été publié dans 5 - Ennemis de Dieu, Protestantisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.