Les enfants sont la raison du mariage

9746_enfants[12] Parmi les biens du mariage, les enfants tiennent donc la première place. Et sans aucun doute, le Créateur même du genre humain, qui, dans sa bonté, a voulu se servir du ministère des hommes pour la propagation de la vie, nous a donné cet enseignement lorsque, en instituant le mariage dans le paradis terrestre, il a dit à nos premiers parents et, en même temps, à tous les époux à venir : « Croissez et multipliez-vous et remplissez la terre ».
C’est ce que saint Augustin a très bien fait ressortir des paroles de l’apôtre saint Paul à Timothée, en disant : « Que la procréation des enfants soit la raison du mariage, l’Apôtre en témoigne en ces termes : Je veux, déclare-t-il, que les jeunes filles se marient. Et comme pour répondre à cette question : Mais pourquoi ? il poursuit aussitôt : qu’elles procréent des enfants, qu’elles soient mères de famille ». (…)
[14] Les parents chrétiens doivent comprendre en outre qu’ils ne sont pas seulement appelés à propager et à conserver le genre humain sur la terre, qu’ils ne sont même pas destinés à former des adorateurs quelconques du vrai Dieu, mais à donner des fils à l’Église, à procréer des concitoyens des saints et des familiers de Dieu, afin que le peuple attaché au culte de Dieu et de notre Sauveur grandisse de jour en jour.
Sans doute les époux chrétiens, même s’ils sont sanctifiés eux-mêmes, ne sauraient transmettre leur sanctification à leurs enfants : la génération naturelle de la vie est devenue au contraire la voie de la mort, par laquelle le péché originel se communique aux enfants ; ils gardent cependant quelque chose de la condition qui était celle du premier couple conjugal au paradis terrestre : il leur appartient, en effet, d’offrir leurs fils à l’Église afin que cette mère très féconde des enfants de Dieu les régénère par l’eau purificatrice du baptême à la justice surnaturelle, qu’elle en fasse des membres vivants du Christ, participants de la vie éternelle, des héritiers enfin de la gloire éternelle, à laquelle nous aspirons tous du fond du cœur.
Pie XI – Encyclique Casti Connubi – 1931
Publicités
Cet article a été publié dans a - Famille, Doctrine, Education, Mariage, Papes, Pie XI. Ajoutez ce permalien à vos favoris.