Reconnais l’ordre, cherche la paix

810733Il convient, en effet, que ce qui est inférieur soit soumis à ce qui est supérieur : celui qui veut dominer ce qui lui est inférieur doit se soumettre à ce qui est supérieur à lui-même.
Reconnais l’ordre, cherche la paix. À Dieu ta propre soumission ; à toi la soumission de la chair.
Quoi de plus juste ? Quoi de plus beau ? Tu es soumis, toi, à ce qui est plus grand que toi ; ce qui est plus petit que toi t’est soumis à toi.
Sers donc, toi, celui qui t’a fait, afin d’être servi toi-même par ce qui a été fait pour toi.
Voici, en effet, un ordre que nous ne connaissons pas, un ordre que nous ne recommandons pas : La soumission de la chair à toi, et ta propre soumission à Dieu ! celui que nous recommandons, le voici : À Dieu ta propre soumission, et à toi la soumission de la chair.
Que si tu méprises la première loi : À Dieu ta propre soumission, tu n’obtiendras jamais que se vérifie la seconde : À toi la soumission de la chair.
Toi qui n’obéis pas à Dieu, tu es torturé par l’esclave.
Saint Augustin (354 – 430) – Enarrat. in Ps. 143.
Publicités
Cet article a été publié dans Méditations, Pères de l'Église, Saint Augustin, Saints. Ajoutez ce permalien à vos favoris.