Je crois pour reconnaître

SaintAnselmeJe le confesse, Seigneur, et j’en rends grâce, Tu as créé en moi cette tienne image pour que je me souvienne de Toi, Te pense, T’aime.
Mais elle est si abolie par l’ulcération des vices, si obscurcie par la fumée des péchés, qu’elle ne peut faire ce vers quoi elle fut faite si tu ne la rénoves et réformes.
Je ne tente pas, Seigneur, de pénétrer ta Hauteur, car je ne lui compare nullement mon intelligence ; mais je désire reconnaître quelque peu ta vérité, que croît et aime mon coeur.
Et je ne cherche pas non plus à reconnaître pour croire, mais je crois pour reconnaître. Car je le crois : si je n’avais pas cru, je ne reconnaîtrais pas.
Saint Anselme, Proslogion (1078)
Publicités
Cet article a été publié dans Méditations, Saint Anselme, Saints, Saints docteurs du IIème millénaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.