Décodage du symbole de la « société théosophique »

socic3a9tc3a9-thc3a9osophique1
Le symbole occulte de la société théosophique fondée en 1875 par Helena Blavatsky
Il s’agit d’un symbole de haute initiation dans lequel l’étoile de David et la croix gammée [Hitler était probablement affilié à la haute secte maçonnique Golden Dawn], respectivement en position subordonnée et périphérique dans le cercle du serpent gnostique de la maçonnerie, expriment bien des liens et des affinités occultes.
L’étoile de David a une position dominante : talisman d’origine cabalistique représenté par la compénétration de deux triangles pour signifier la descente « de l’esprit dans la Matière » et la renaissance en sens opposé vers la déification de l’homme selon les promesses du serpent de la Genèse ; tandis que le serpent qui se mord la queue est l’image de la coïncidence des contraires, doctrine de la double vérité qui soutient absurdement la possibilité de concilier l’inconciliable dans une synthèse improposable : Dieu-Satan, bien-mal, vrai-faux, etc…, à laquelle la haute maçonnerie attribue la valeur de « Loi Eternelle », qui tend toujours à concilier les opposés et à produire l’harmonie finale. [cf. également la dialectique marxiste]
Epiphanius – Maçonnerie et sectes secrètes (2005)
Cet article a été publié dans 7 - Ennemis de Dieu, Esotérisme, Franc-maçonnerie, Mondialisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.