La Tour Eiffel, un témoignage d’imbécillité

eiffelNous autres, fils de la France, voudrions que notre mère eut, au moins, une attitude digne devant ces épreuves. Les Cosmopolites, qui se sont substitués à nous, n’entendent pas de cette oreille ; ils tiennent absolument à ce que la France se couvre de ridicule devant l’univers ; il faut que cette nation, si cruellement humiliée, soit grotesque par surcroît et qu’elle déclare, à la risée de tous, qu’elle n’a jamais été si grande, si puissante, si effrayante et si riche.
La tour Eiffel, témoignage d’imbécillité, de mauvais gout et de niaiserie arrogante, s’élève exprès pour proclamer cela jusqu’au ciel. C’est le monument-symbole de la France industrialisée ; il a pour mission d’être insolent et bête comme la vie moderne et d’écraser de sa hauteur stupide tout ce qui a été le Paris de nos pères, le Paris des souvenirs, les vieilles maisons et les églises, Notre-Dame et l’Arc de Triomphe, la prière et la gloire…
Edouard Drumont – La fin d’un monde (1889)
Cet article a été publié dans Edouard Drumont, Franc-maçonnerie, Progressisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.