Shusaku Endo, un grand écrivain catholique japonais

endo-shusakuBiographie Wikipedia :
Shūsaku Endō (27 mars 1923 – 29 septembre 1996) était un écrivain japonais, connu pour avoir écrit avec le point de vue d’un Japonais catholique. Avec Junnosuke Yoshiyuki, Shōtarō Yasuoka, Junzō Shōno, Hiroyuki Agawa, Ayako Sono et Shumon Miura, Endō est catégorisé comme un « écrivain de la troisième génération », le troisième groupe d’écrivains majeur apparu après la Seconde Guerre mondiale.
Après une enfance passée à Dalian en Mandchourie, il est converti au catholicisme par sa mère à son retour à Kōbe en 1934 et reçoit une éducation catholique. Il étudie la littérature française à l’université Keio de Tōkyō puis à l’université de Lyon de 1950 à 1953, où il se passionne pour la littérature catholique, avant de revenir au Japon et de devenir écrivain. En 1955, il est lauréat du prix Akutagawa, le prix littéraire le plus prestigieux du Japon, pour son roman Shiroi Hito (L’Homme blanc). La plupart de ses livres ont été traduits en français, et beaucoup ont été adaptés au cinéma.
Ses livres reflètent beaucoup de ses expériences d’enfance : le stigmate d’être un étranger, la vie d’un patient hospitalisé, et la lutte contre la tuberculose. Ils traitent cependant beaucoup de ses questionnements spirituels entre sa foi catholique, qui apparaît dans tous ses livres et en est souvent un élément central, et les croyances traditionnelles japonaises.
La plupart de ses personnages sont en proie à de complexes dilemmes moraux, et de leurs choix résultent souvent des résultats mitigés, voire tragiques. En cela, ses travaux sont souvent comparés à ceux de Graham Greene. En fait, Greene lui-même a désigné Endō comme étant l’un des meilleurs écrivains du XXè siècle.
Quelques romans de cet auteur :
41SQGhFO6uLFiche Amazon

41NE6T50K0L

Fiche Amazon
41RSWZZCDZLFiche Amazon
41QV34Q4NRLFiche Amazon
Publicités
Cet article a été publié dans Asie, Divers chrétiens contemporains, Méditations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.