Les différences « homme-femme » dans le travail

Parite-Homme-FemmeNous vivons une étrange époque. Le thème de l’égalité entre les sexes est présenté comme un élément permanent du politiquement correct. Sur ce sujet des documents sont produits aux Nations Unies, à l’Union Européenne, au Conseil de l’Europe, etc. Dans les universités, on institue des cours spéciaux sur les femmes et sur l’égalité des sexes. Dans certaines professions ou fonctions et dans des organes représentatifs, un numerus clausus est imposé, exigeant qu’une certaine proportion minimale de femmes soit incluse.
Par force, des femmes sont incorporées dans divers organes de direction, dans l’armée, la police, l’exploration cosmique, les rôles masculins des films (par exemple, une femme policier poursuivant des criminels avec une arme). Dans les pays communistes au début des années cinquante, il y avait un slogan : « mettez les femmes sur les tracteurs ! » Aujourd’hui le socialisme a gagné l’Ouest et maintenant ce ne sont plus seulement les tracteurs qui doivent être conduits par des femmes, mais elles doivent occuper toutes les fonctions. En même temps, on essaie de faire accepter par les hommes des rôles de femmes. On les montre en train de changer des bébés, faire la cuisine, la vaisselle, faire l’infirmier, etc.
On dit que nous sommes tous également aptes pour tous emplois. C’est ce qu’exigent l’idéologie féministe et le politiquement correct.
Pourtant les hommes et les femmes sont différents. Ce fait évident est perdu de vue par la conscience publique d’aujourd’hui. Je ne parle pas ici seulement des différences physiques, évidentes pour tout le monde, mais aussi des différences psychologiques. On ne peut pas les séparer. En raison de son rôle biologique, la femme exerce traditionnellement la plupart de ses activités chez elle ou près de chez elle, tandis que l’homme exerce celles qui demandent une plus longue absence du foyer. C’est lorsqu’ils ne sont pas faits qu’on voit le mieux les travaux de la femme, alors que, pour l’homme, c’est lorsqu’ils sont achevés.
Il est évident que, pour protéger leur maternité potentielle, certaines activités ne devraient pas être exercées par des femmes. Et pourtant, mettre à la charge des employeurs le coût d’employer des femmes, avec toutes les restrictions nécessaires sur ce qu’elles peuvent faire, se retournera contre les femmes, parce que les employeurs ne voudront pas employer celles en âge de procréer. L’utilité des femmes pour nombre de tâches est différente, ce qui devrait être reconnu. En raison de sa fonction biologique, une femme est dotée de certains traits nécessaires à son exercice, de même que l’homme possède les traits nécessaires au rôle qu’il doit jouer.
Les caractéristiques mâles et femelles ne sont pas opposées; elles sont complémentaires.
On nous dit aujourd’hui qu’il n’y a pas de différence, que les deux sexes sont également aptes à exercer toutes les fonctions. Ce n’est pas vrai ; voici quelques exemples :
Femme
Homme
Physiquement plus faible, douce.
Plus fort, dur.
En cas de conflit exploite la faiblesse, pleure.
En cas de conflit, exploite sa supériorité physique.
Douce, facile à blesser, plus prête à céder.
Supportera une critique même sévère.
Attache de l’importance aux petites choses, est capable de s’en souvenir.
S’assure que les choses importantes ne s’égarent pas en détails secondaires.
Guidée par l’intuition, sent la situation.
Manque d’intuition.
Désire que son homme devine ce qu’elle veut.
Devine difficilement. Exprime ses besoins directement.
S’adapte plus facilement aux situations imprévues. Meilleure dans l’improvisation, agit spontanément.
Préfère être préparé.
Plus facilement perdu dans les situations imprévues.
Considère les questions domestiques comme plus importantes ; elle y pense au travail.
Le travail est plus important; il y pense à la maison.
Plus conservatrice dans ses décisions.
Plus prêt à prendre des risques.
Désire avant tout l’amour.
Désire surtout être reconnu.
Veut se sentir en sécurité, sous protection.
Souhaite protéger, montrer une attitude protectrice.
Remercions Dieu de nos différences et remercions-le de notre complémentarité. C’est ainsi que Dieu nous a créés et Il savait ce qu’Il faisait.
Maciej Giertych – Les erreurs depuis Darwin (2010)
Publicités
Cet article a été publié dans Economie / Social, Féminisme, Maciej Giertych, Progressisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.