Est-il permis à un catholique d’assister à la nouvelle messe ?

L-Eglise-valide-une-nouvelle-traduction-du-Notre-Pere_article_popin-1024x68765.Est-il permis de prendre part à la nouvelle messe ?
[Quand bien même] la nouvelle messe [serait] valide, elle déplaît à Dieu en tant qu’elle est œcuménique et protestantisante ; elle représente par ailleurs un danger pour la foi au saint sacrifice de la messe. Elle doit donc être rejetée.
Qui a compris la problématique de la nouvelle messe ne doit plus y assister, car il mettrait volontairement sa foi en danger et, en même temps, encouragerait les autres à faire de même, en paraissant donner son assentiment aux réformes.
Comment une messe valide peut-elle déplaire à Dieu ?
Même la messe sacrilège qu’un prêtre apostat célébrerait pour se moquer du Christ pourrait être valide ; il est pourtant permis d’y prendre part. De même, la messe d’un prêtre grec schismatique (valide, et célébrée selon un rite vénérable) déplaît à Dieu en tant qu’elle est célébrée en opposition à Rome et à l’unique Eglise du Christ.
Ne peut-on pas cependant assister à la nouvelle messe lorsqu’elle est célébrée de façon digne et pieuse par un prêtre catholique d’une foi absolument certaine ?
Ce n’est pas ici le célébrant qui est en cause, mais le rite qu’il emploie. C’est malheureusement un fait que le nouveau rite a donné à de très nombreux catholiques une fausse notion de la messe, plus proche de la cène protestante que du saint sacrifice.
La nouvelle messe est une des sources principales de l’actuelle crise de la foi. Il faut donc impérativement s’en distancer.
66. Peut-on assister à la nouvelle messe en certaines circonstances ?
Il faut appliquer à la nouvelle messe des règles analogues à celles qui valent pour l’assistance à une cérémonie non catholique. On peut y être présent pour des raisons familiales ou professionnelles, mais on se comporte alors passivement et, surtout, on ne va pas communier.
Abbé Matthias Gaudron – Catéchisme catholique de la crise dans l’Eglise (2010)
Advertisements
Cet article a été publié dans Autres abbés, Doctrine, Libéralisme, Nouvelle messe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.