Prions pour la conversion du Professeur Faurisson

fb98207c28ed6167d05fa15d0b7b0a3eRELIGION de REMPLACEMENT
Il y a deux mois un athée déclaré a célébré en France son 85ème anniversaire. A lui tous les théistes qui croient en la vraie religion doivent une fière chandelle, parce que dans le monde actuel inondé de mensonges le Professeur Robert Faurisson s’est montré un puissant défenseur de la vérité.
Je ne serais peut-être pas le seul à souhaiter que beaucoup plus de croyants en le vrai Dieu eussent l’intelligence et l’honnêteté du Professeur pour déceler la vérité et son courage pour la proclamer.
Par exemple, que ce soit ou non une vérité historique qu’il y ait eu six millions de victimes mortes dans des chambres à gaz du Troisième Reich, le Professeur Faurisson insiste pour le traiter comme une question historique à régler par les faits et l’évidence scientifique, et non pas par les émotions et les lois – qu’y aurait-il de plus raisonnable ?
Et pourtant dès qu’il s’agit des Six Millions une masse de nos contemporains refusent de raisonner. Leurs intelligences fonctionnent-elles encore ? Nous sommes vraiment reconnaissants au Professeur qu’il ait appliqué à une question d’histoire son grand esprit de vrai savant, comme s’il s’agit d’une question d’histoire et pas d’autre chose.
D’autres chose ? Encore une fois, que les Six Millions aient été ou non une réalité historique, c’est le Professeur qui affirme qu’ils ont acquis en tout cas le caractère sacro-saint d’une religion laïque. Faut-il un homme supposément sans religion pour discerner ce qui sert de la religion principale de nos jours ? Si seulement quelques Catholiques de plus avaient l’étoffe de voir et de dire ce qui est le concurrent principal aujourd’hui pour leur religion vraie. Voici la synthèse bien courte d’un article écrit à ce sujet en 2008 par le Professeur :
Les Six Millions constituent une religion laïque qui a son propre dogme, commandements, décrets, prophètes, prêtres, et Saints : St Anne (Frank), St Siméon (Wiesenthal), St Élie (Wiesel). Cette religion possède ses lieux saints, ses rites, ses pèlerinages. Elle a ses temples et ses reliques(des savonnettes, des tas de chaussures, etc.), ses martyres, ses héros, ses miracles et survivants miraculeux (il y en a des millions), sa légende dorée et son Peuple de Dieu. Auschwitz est son Golgotha, Hitler est son Diable. Elle dicte sa loi aux nations. Son cœur bat à Jérusalem, au monument du Yad Veshem.
C’est une nouvelle religion qui a connu une croissance fulgurante depuis la Deuxième Guerre mondiale. Elle a conquis l’Occident et elle se met à la conquête du monde entier. Tandis que les progrès de la pensée scientifique dans notre société de consommation ont affaibli l’emprise de toutes les religions classiques en rendant toujours plus sceptiques les peuples quant à la vérité des contes religieux et des bienfaits promis, la nouvelle religion prospère et s’impose au point où toute personne trouvée coupable de nier son dogme de fond se fait stigmatiser comme « Négationniste », et on le traite comme seuls les hérétiques étaient traités d’antan. C’est effectivement une religion, et aujourd’hui elle sert d’instrument majeur et, dirait-on, de religion populaire du Nouvel Ordre Mondial, par ailleurs sans Dieu.
Le Professeur maintient que cette réussite est à attribuer à l’usage que fait la nouvelle religion des techniques de publicité et de vente développées par la société de consommation elle-même. Mais je pense qu’ici le sens religieux fait défaut au Professeur. L’apostasie des nations autrefois chrétiennes, ne serait-elle pas l’explication principale ? Jésus Christ est Dieu. Lorsqu’on élimine Dieu il laisse derrière lui un énorme vide qu’il faut remplir de quelque chose. Et l’histoire des promoteurs de cette nouvelle religion les a dotés d’un instinct sans pareil pour la fabrication de religions de remplacement.
Quoi qu’il en soit, j’invite les croyants à prier pour le Professeur incroyant pour qu’il puisse recueillir la récompense divine qu’à vue humaine il a bien méritée pour les services héroïques qu’il a rendus à la vérité.
Kyrie eleison.
Mgr Williamson – 29/03/2014
Publicités
Cet article a été publié dans Mgr Williamson, Mondialisme, Robert Faurisson, Shoah. Ajoutez ce permalien à vos favoris.