40 règles pour l’action contrerévolutionnaire (4/5)

visuel-groupe-travailRappel : Règles 1 à 8 / Règles 9 à 16 / Règles 17 à 24
25 – Familiarité
Chaque cellule a sa psychologie propre. Elle forme un tout vivant. A en déplacer les membres imprudemment, on risque de se trouver sans personne en peu de temps. Respecter le plus possible cette intimité, cette familiarité des cellules. Sans quoi les discussions perdront de leur franchise, de leur liberté. Les plus timides hésiteront à confesser leur ignorance et à demander des explications.
26 – Rayonnement
Mais cette intimité de la cellule serait un mal si elle l’empêchait par là de rayonner.
Normalement une cellule bien vivante attire des « nouveaux ». Psychologiquement, d’ailleurs, il est impossible qu’une cellule puisse continuer longtemps si elle n’est animée d’aucun esprit de conquête.
Il serait insensé qu’une cellule tourne au cercle fermé où l’on bavarde gentiment et où l’on se congratule réciproquement de professer la vérité.
Ne jamais oublier le but, dont la cellule n’est que le moyen.
Ce but est le rayonnement de la vérité ; et le moyen : la formation intensive, systématique d’un certain nombre d’hommes appelés à être les agents de ce rayonnement.
27 – Noyau et satellites
Il peut arriver que la cellule comprenne un noyau de fidèles autour duquel gravitent des satellites qui n’apparaissent pas toujours. Quand la constellation est au complet, on se retrouve dix ou quinze ; aux jours d’éclipse on n’est que quatre ou cinq.
Ces variations ne doivent pas surprendre et, surtout, décourager. L’amour-propre peut s’offusquer de telle réunion dite manquée… la raison oblige de dire que le travail continue et qu’il est même bon, à certains jours, de se retrouver seulement à quelques-uns.
28 – « Croissez…
Doit-il être permis aux membres de la cellule d’y amener quelque ami ? En principe : oui, car c’est favoriser le rayonnement. Et n’est-ce point la façon la plus naturelle de recruter de nouveaux membres ? En règle générale donc : accepter tout accroissement, à condition qu’il ne soit pas une cause de trouble grave (nombre excessif, arrêt du travail, rupture d’intimité), car il est normal, voire bienfaisant que des nouveaux posent des questions et exigent des explications qu’on n’avait plus l’habitude de donner. Excellent exercice de révision. Si pourtant le nouvel arrivant était cause d’un trouble sérieux, éviter son retour.
29 – … et multipliez… »
Au-delà de dix personnes une cellule s’alourdit. Penser à l’essaimage. Mais quand et comment ? Procéder selon la loi des affinités. Autant que possible ne pas séparer les inséparables. Le groupe d’amis qui a constitué le cercle initial a intérêt à poursuivre pendant plusieurs mois, quelquefois une ou deux années son travail en commun. Le briser, sous prétexte d’essaimage revient souvent à recommencer les mêmes cycles de travail. Or il est souhaitable d’étendre l’horizon doctrinal si l’on veut obtenir une formation civique convenable.
Une formule consiste à maintenir le contact entre les anciens et à fonder par ailleurs de nouveaux cercles. Celui qui en lance un s’engage à le suivre jusqu’à ce qu’il puisse marcher seul, sans pour autant cesser de fréquenter son ancien groupe.
30 – A vous de choisir…
Si l’on craint le manque d’ardeur des membres du groupe il est prudent d’éviter, au moins dans les débuts, les sujets trop arides.
Commencer par ce qui peut faciliter l’ « accrochage ».
31 – … Pourvu que tout passe
Suivre le développement logique de la doctrine est certes excellent. On évite ainsi maintes redites, maints retours en arrière. Pour des gens sûrs et résolus, c’est la meilleure formule. En bien des cas pourtant il est prudent d’adopter un ordre plus… psychologique. L’essentiel est de ne jamais perdre de vue que, soit en avançant, soit en reculant, toute la doctrine doit passer.
Incohérence et perte de temps, pensera-t-on ! Ce serait une grosse erreur. Car ceux qui se trouvent ainsi conduits à de tels retours en retirent une conscience singulièrement vive des rapports logiques qui les y ont contraints… Un sens plus aigu de l’harmonieuse unité de l’ordre des choses, tel est, au contraire la précieuse leçon de ces expériences et de ces tâtonnements.
Nous le disons parfois en riant : il arrive souvent que dans un travail pareil, la suite soit au précédent numéro.
32 – Une certaine rapidité
Contrairement à ce que beaucoup imaginent, une certaine rapidité est nécessaire si l’on veut saisir l’ampleur, l’harmonie, l’unité de la saine doctrine. Il vaut mieux revenir sur un point trop rapidement vu quelques semaines plus tôt. On aura ainsi une conscience plus vive de son utilité pour l’intelligence de l’ensemble plutôt que de rester le nez collé pendant des mois sur une difficulté.
Jean Ousset – L’action (1968) – Chapitre III : Notes pour l’action individuelle (1er degré)
Advertisements
Cet article a été publié dans Jean Ousset, Stratégie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.