Tamerlan et la fourmi

tamerlanVous connaissez l’histoire du célèbre conquérant tartare Tamerlan. Il tenait conseil après un combat malheureux. Tous ses lieutenants opinaient pour la retraite.
En les écoutant, il avait vu le long de sa tente monter une fourmi, trois fois d’une chiquenaude il l’avait jetée par terre ; trois fois, sans perdre un instant, elle s’était remise à la tâche !
« Cette fourmi, dit-il, est plus sage que nous, et elle nous a marqué notre devoir : quand on est tombé, on se relève ; quand on a reculé, on avance ; quand on est vaincu, on recommence la bataille. En avant ! »
Oui, en avant ! car si on se ressaisit et que de nouveau, mais plus vigoureusement, on attaque l’ennemi, on peut encore gagner une victoire, la journée n’est pas finie.
Père Vuillermet – Soyez des hommes ! (1907)
Publicités
Cet article a été publié dans Asie, Autres abbés, Divers non chrétiens, Méditations, Nationalisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.