La « minute de silence » est un rituel maçonnique

rtr4kx14okLe Silence est signe d’humilité. Si pour l’apprenti, le Silence est imposée, pour les autres membres de la loge, observer le silence est un signe de respect et d’humilité. Respect de celui qui parle ou qui agit, humilité de taire quelques fois ce que l’on sait si on n’a pas l’impression que le dire serait nécessaire. N’ouvrir la bouche que si ce que l’on a à dire est plus beau que le silence. Combien de fois n’avions nous eu envie de protester contre une chose, de corriger ce qui nous semblait être une erreur, de participer à un débat qui nous passionne mais l’exercice consiste justement à réprimer cette envie primaire. Ce silence là est le signe d’une grande tolérance et donc d’une grande fraternité.
Le Silence est discrétion. La aussi c’est déjà profane qu’on nous rappelle après chacune des enquêtes que cette rencontre n’a jamais eu lieu. On nous invite à la discrétion et nous présageons déjà que dans l’Organisation à la porte de laquelle nous frappons, savoir tenir sa langue est primordial. Taire les secrets qui nous sont confiés selon notre grade et respecter l’obligation solennelle de les conserver inviolablement, comme il nous l’est demandé dans la grande exhortation. En terminant nos travaux en loge, nous réitérons toujours notre serment de respecter notre loi du Silence et nous enfermons nos secrets selon les anciens usages.
Le Silence pour se protéger. L’histoire de la Franc-maçonnerie est jalonnée de périodes de persécutions, de calomnies en tout genre dont s’est largement abreuvé l’anti-maçonnisme de tous bords. Discrète mais non secrète, notre institution a souvent volontairement opté pour le silence : bien faire et laisser braire en attendant que la vérité soit.
Le Silence c’est la reconnaissance de l’autre dans sa différence, c’est se taire sur ses propres bruits intérieurs et accepter d’aimer l’autre d’un amour Fraternel.
Le Silence est un recueillement quand nous tournons nos pensées vers ceux qui nous ont quittés ; dans le monde profane on observe une minute de silence à leur intention.
Le Silence est harmonie, il est l’expression de la paix et de la perfection. Comment pourrions-nous prétendre atteindre l’Égrégore si le silence et l’harmonie ne règnent pas en nous et dans le temple? En fait, rien ne saurait mieux élever l’homme aux réalités divines que le Silence. Il permet de réaliser la vacuité de toute chose et favorise la méditation ; cet état psychique permet ainsi au FM d’appréhender le caractère infini de sa quête de la vérité.
L’Edifice, site franc-maçon
Advertisements
Cet article a été publié dans 5 - Ennemis de Dieu, Démocratie, Esotérisme, Franc-maçonnerie, Mondialisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.