La Russie deviendra-t-elle Catholique lorsqu’elle envahira l’Europe ?

StalineLa Conversion de la Russie est-elle périmée ?
Elle est indispensable, même si retardée.
Le 13 juin 1929, lorsque Notre-Dame de Fatima est apparue à Sœur Lucie à Tuy, en Espagne, pour demander la Consécration de la Russie à son Cœur Immaculé, cela semblait parfaitement raisonnable, car depuis l’éclatement de la Révolution russe en octobre 1917, la Russie persécutait l’Église et agissait en tant qu’instrument majeur du communisme dans la propagation de ses erreurs mortelles à travers le monde.
Or, la Russie joue de nos jours un rôle tellement différent dans les affaires mondiales qu’il y a des Catholiques qui se demandent si cette Consécration est toujours nécessaire. N’a-t-elle pas été dépassée par les événements ?
Certes, avec la chute du mur de Berlin en 1989, les Russes ont commencé à répudier le communisme athée sous lequel ils avaient tant souffert pendant 70 ans, et ils ne cessent depuis de s’approcher de Dieu au lieu de s’en éloigner.
À la tête de ce cheminement a été le président (ou premier ministre) russe depuis 1999, Vladimir Poutine (né en 1952), lequel, par son exemple personnel et sa direction publique, a fait tout ce qu’il a pu pour promouvoir le véritable renouveau de la religion chrétienne Orthodoxe au sein de la Russie.
Certains observateurs doutent toujours de la sincérité de Poutine, mais les fruits sont là : des milliers d’églises et de cathédrales ont été reconstruites dans toute la Russie et la moralité y est protégée, tandis qu’en dehors de la Russie, Poutine a plus d’une fois retardé l’éclatement de la Troisième Guerre mondiale, en déroutant les politiciens délinquants de l’Occident, pantins du Nouvel Ordre mondial impie dont ils poussent pour le triomphe.
Alors, peut-on dire aujourd’hui que la Russie n’a plus besoin d’être convertie ? Non, parce que le Christianisme orthodoxe n’est pas encore le Catholicisme, et parce que le communisme, semble-t-il, a laissé sa trace dans les mœurs des Russes, par exemple dans la pratique toujours assez répandue de l’avortement.
Mais ce que l’on peut dire avec certitude, c’est que par le renouveau religieux actuel, attesté maintenant depuis plusieurs années par les occidentaux qui visitent la Russie, Notre-Dame prépare la pleine conversion de la Russie, et même si pour mettre fin au communisme russe cette pleine conversion n’est plus nécessaire, elle pourra l’être encore plus au XXIe siècle pour triompher du Globalisme dans le monde. Imaginons comment cela pourrait se passer.
Pour se libérer de l’encerclement agressif de la Russie par les bases militaires d’un grand pouvoir occidental, instrument volontaire des Maîtres diaboliques du Globalisme, la Russie, agresseur apparent mais non pas véritable (les deux ne sont pas toujours les mêmes) envahit et conquiert l’Europe, profondément corrompue et affaiblie par le matérialisme athée. Sous la pression de la guerre et de l’occupation, le Pape effectue enfin la Consécration de la Russie telle que Notre-Dame l’a demandée à Fatima, et la miraculeuse conversion plénière s’installe – non à la religion putride de la Rome conciliaire, mais plutôt à un Catholicisme tout nouveau (et tout ancien – cf. Mt. XIII, 52), où toute la Vérité de la Rome éternelle et de l’Occident jadis fidèle est régénérée par la force de la fraicheur religieuse des Russes post-communistes qui puise dans tout ce qu’il y a de plus vrai et de plus authentique dans leurs propres traditions orientales.
Vœu pieux ? Les détails des prophéties ici rassemblés, et même les grandes lignes de cette spéculation peuvent être erronés, mais dans tous les cas, c’est un miracle de cet ordre que Notre-Dame aura obtenu pour purifier l’Orient de ses erreurs et l’Occident de sa corruption, pour que l’Église puisse de nouveau respirer de ses deux poumons, et pour qu’advienne cette « période de paix pour le monde » qu’elle a promise à Fatima. Et de toute façon, les croyants s’écrieront avec Saint Paul : « O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont incompréhensibles et ses voies impénétrables ! » (Rom. XI, 33).
Si nous nous trouvons parmi les survivants, nous nous émerveillerons des œuvres de Dieu et de Sa Sainte Mère.
Kyrie eleison.
Mgr Willliamson – Commentaire Eleison – n°414
Publicités
Cet article a été publié dans Asie, Athéisme, Avortement, Communisme, Mgr Williamson, Miracles, Mondialisme, Nationalisme, Schismatiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.