Faut-il en vouloir à Adam et Eve d’avoir commis le péché originel ?

imagesNotre attitude à l’égard de nos Premiers Parents ne doit être ni celle du mépris ni celle du reproche, et cela pour deux raisons.
D’abord il n’est pas un homme qui puisse assurer qu’il aurait fait mieux qu’eux à leur place.
Et ensuite, tandis que ce qui fait la sainteté de l’ange, c’est l’innocence, ce qui fait la sainteté de l’homme c’est la pénitence. Or quelle pénitence que celle d’Adam et Ève quand ils virent l’éloignement de Dieu, l’éviction du paradis, puis l’inclémence de la nature, la maladie, la discorde et la mort entrer dans le monde, surtout pour eux qui avaient connu l’exemption de ces maux.
Si la faute d’Adam et Ève, est au dire des Pères, inconcevable, leur pénitence aussi est « inconcevable ».
Beaucoup de Docteurs penchent pour le salut de nos Premiers Parents qui furent les premiers délivrés du Schéol par la Descente du Christ. Aussi conseillons-nous à nos amis traditionalistes d’avoir pour eux la même déférence que le Christ témoigne certainement à Ses Premiers Parents.
Jean Vaquié – Réflexions sur les ennemis et la manœuvre (1986)
Publicités
Cet article a été publié dans Bible, Doctrine, Jean Vaquié, Méditations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.