La plus terrible ennemie du diable est la Très Sainte Vierge Marie

our-lady-of-guadalupe-virgin-mary-steps-on-serpent-devil-satan-head_001Le diable, sachant bien qu’il a peu de temps, et beaucoup moins que jamais, pour perdre les âmes, redouble tous les jours ses efforts et ses combats : il suscitera bientôt de cruelles persécutions et mettra de terribles embûches aux serviteurs fidèles et aux vrais enfants de Marie, qu’il a plus de peine à surmonter que les autres.
C’est principalement de ces dernières et cruelles persécutions du diable, qui augmenteront tous les jours jusqu’au règne de l’Antéchrist, que l’on doit entendre cette première et célèbre prédiction et malédiction de Dieu, portée dans le paradis terrestre contre le serpent. “ Inimicitias ponam…”.
Jamais Jésus n’a fait et formé qu’une inimitié, mais irréconciliable, qui durera et augmentera même jusqu’à la fin : c’est entre Marie Sa digne Mère et le diable ; entre les enfants et serviteurs de la Sainte Vierge, et les enfants et serviteurs de Lucifer ; en sorte que la plus terrible des ennemis que Dieu ait faite contre le diable est Marie…
Non seulement Dieu a mis une inimitié, mais des inimitiés, non seulement entre Marie et le démon, mais entre la race de la Sainte Vierge et la race du démon ; c’est-à-dire que Dieu a mis des inimitiés, des antipathies et haines secrètes entre les vrais enfants et serviteurs de la Sainte Vierge et les enfants et esclaves du diable ; ils ne s’aiment point mutuellement, ils n’ont point de correspondance intérieure les uns avec les autres.
Les enfants de Bélial, les esclaves de Satan, les amis du monde (car c’est la même chose) ont toujours persécuté jusqu’ici et persécuteront plus que jamais ceux et celles qui appartiennent à la Très-Sainte Vierge, comme autrefois Caïn persécuta son frère Abel, et Ésaü son frère Jacob, qui sont les figures des réprouvés et des prédestinés.
Saint Louis-Marie Grignon de Montfort – Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge, chapitre 1, article II.
Advertisements
Cet article a été publié dans Méditations, Saints. Ajoutez ce permalien à vos favoris.