Le meilleur livre sur la Guerre d’Algérie

I-Grande-2743-la-contrerevolution-en-algerie-broche.netAchetez « La Contrerévolution en Algérie » chez Chiré

Résumé :
Ce livre est un livre de combat. Il retrace l’épopée d’un groupe de Chouans qui, sous la conduite de Robert Martel, se lancèrent dans l’action non seulement pour défendre l’Algérie française, mais surtout pour redonner une âme chrétienne à la France.
Voici dix ans que l’Algérie a été provisoirement détachée du patrimoine national. Durant ces dix années, les adeptes de la Révolution ont écrit des quantités d’ouvrages qui tendent à classer les Français d’Algérie dans l’une ou l’autre des subversions, F.L.N. ou O.A.S., communiste ou capitaliste, terroriste ou contre-terroriste.
Or, ce jeu subtil, téléguidé par le pouvoir en place, lui-même sous la coupe de puissances occultes, pour la liquidation de l’Empire français, la constitution de grands ensembles antinaturels et la promotion d’un syncrétisme religieux, a été démasqué par les contre-révolutionnaires venus aujourd’hui d’Afrique.
Le masque a été arraché non pas en théorie, dans des salons d’intellectuels, mais en pratique, dans la rue. 6 février 1956, 13 mai 1958, 24 janvier 1960, 22 avril 1961 : autant de dates qui jalonnèrent le martyre de l’Algérie et auxquelles la Contrerévolution se trouva étroitement mêlée.
Les « Pieds-Noirs » retrouveront ici l’histoire de l’U.F.N.A., du C.R.F., du M.P. 13. Ils revivront le 13 mai, les barricades, le putsch, l’O.A.S., mais en méditant sur. le dessous des cartes. Les Français de Métropole, intoxiqués bien souvent par une propagande mensongère, ouvriront les yeux sur cet aspect trop méconnu du drame algérien. Ils verront aussi comment la défense de l’Algérie française était liée à la défense de la paysannerie française, du petit et moyen commerce, de la libre entreprise.
Les catholiques et tous les hommes de bonne foi comprendront que le Sacré-Coeur du Père de Foucauld ait rejoint le Sacré-Coeur de la Vendée militaire. Alors, dans une communion totale, tous connaîtront mieux l’adversaire à abattre pour construire l’avenir. Tel est le message que, fort de son expérience, la Contrerévolution veut maintenant lancer.

Robert-Martel« Avec de Gaulle au pouvoir, nous allons perdre l’Algérie, et ensuite nous perdrons la France. » (Robert Martel – 1958)

« Nous ne voulons pas que la France redevienne la Fille aînée de l’Église ! » (Jules Moch, ministre socialiste et franc-maçon, le 17 mai 1958)

« Lorsque, par nos sacrifices, nous aurons abattu cette république laïque et maçonnique, alors la vraie France surgira, auréolée de son passé de gloire, reprenant le cours sacré de son Histoire ; et les peuples reconnaîtront en elle ce qu’elle est et doit rester en réalité : le pilier solide de la civilisation chrétienne, la protectrice des vraies libertés humaines. » (Robert Martel , 1961)
Advertisements
Cet article a été publié dans Algérie Française, De Gaulle, Divers chrétiens contemporains, Franc-maçonnerie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.