La femme de François Bayrou apprend l’arabe et l’hébreu

41IMVCyYrtL._SX327_BO1,204,203,200_J’espère bien qu’il y aura des Français de souche qui apprendront l’arabe ! (…) Ma femme est en train d’apprendre l’arabe, par exemple. (…)
Toute seule, d’elle-même, parce qu’elle adore les langues, elle a des aptitudes linguistiques et elle est perfectionniste. Donc elle s’efforce toute seule d’apprendre l’arabe.
Et elle dit : « Après, j’apprendrai l’hébreu. Le jour où j’aurai un minimum de maîtrise de l’arabe, assez pour me débrouiller et pour comprendre, ou en tout cas pour avoir des inflexions qui ne soient pas ridicules, après je me mettrai à l’hébreu. »
Eh bien, elle a drôlement raison. Tout ça, ce sont des trésors, ce ne sont pas des menaces, vous comprenez ?
François Bayrou – Confidences, avril 2007 – cité par Anne Kling dans « Le Crif ».

 

Publicités
Cet article a été publié dans 5 - Ennemis de Dieu, Démocratie, Immigration, Médias, Mondialisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.