L’état de guerre permanent rapproche de Dieu

4483963_3_c2c9_ill-4483963-a1c7-000-arp1334347_dfab4980ed36440b7510a521ec6ed76eTémoignage de Roger Auque (1956-2014), journaliste, espion, diplomate et père biologique de Marion Maréchal-Le Pen, lorsqu’il était otage pendant la guerre du Liban (Un otage à Beyrouth, p. 34) :

Je suis donc athée. Pourtant, au bout de deux heures, je me retrouve à genoux, sur le matelas, face au mur, à « prier » entre guillemets, car je ne connais pas les phrases rituelles…
Je ne suis pas devenu mystique, mais je ressens au plus profond de moi-même une émotion indéfinissable, comme si dans mon cachot je n’étais plus seul, mais pénétré d’une forte présence, que je nommerai Dieu.
Je ne le sais pas encore. Je n’ai, en effet, pas de références pour l’analyser, mais, en moi, à côté et au-dessus de moi, quelque chose de tout puissant est présent, que je ne peux définir que par un seul mot : Dieu.
Publicités
Cet article a été publié dans Athéisme, Conversions, Divers non chrétiens, Sionisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.